L'Histoire vraie des 47 Ronin

Connaissez-vous la légende des 47 Rônins ? Largement adaptée au cinéma et en littérature, il s’agit en fait d’une histoire vraie ! Nous vous invitions à la découvrir.

47 Ronins : l'Histoire vraie derrière le film et les livres

Japon, 18ème siècle. Dans la nuit du 14 au 15 décembre 1702, quarante-sept hommes ont déambulé dans les rues d’Edo, vêtus d’armures de cuir, et ont marché jusqu’à la maison du maître Kira Yoshinaka. Cette nuit-là, ils ont vaincu 61 gardes armés sans même avoir une seule égratignure, et ont finalement pris leur revanche, rachetant leur honneur de guerriers !

Allez, découvrons maintenant, la légende et l’histoire vraie des 47 Ronins qui a inspiré de très près le film de Keanu Reeves en 2013 et le livre d’Osaragi Jiro, un auteur lui-même japonais devenu célèbre grâce à ce roman. Il s’agit d’une histoire célèbre au Japon ! Adaptée en film au cinéma, dans la littérature, en livres et en poèmes, le récit des faits est une anecdote qui vaut le détour.

47 Ronins une histoire vraie et une légende

Ces 47 hommes étaient des Ronins : d’anciens samouraïs, des guerriers, autrefois au service de la noble famille Asano. Un Ronin est un samouraï déchu, qui a perdu son maître pour une raison ou une autre. Il s’agit souvent d’un problème lié à l’honneur. Pour comprendre les raisons de cette histoire, il est essentiel de remonter dans le temps, avant que leur vie de guerrier ne soit promise à la honte et au déshonneur.

Asano Naganori est devenu chef du clan quand il était encore enfant.  Il était donc nécessaire pour le Shogun de lui faire prendre des leçons auprès de Kira Yoshinaka. Ce dernier, cependant, n’a pas manqué l’occasion de harceler Asano avec une longue série de provocations, auxquelles le chef du clan a su résister avec patience. Mais, un jour, Naganori perd tout contrôle et dégaine son wakizashi et attaque l’impertinent Kira !

Grâce à son armure de protection, Kira s’en sort seulement avec une cicatrice et sans que sa vie soit mise en danger. Une attaque armée étant le crime le plus grave qui puisse être commis, le jeune Asano est immédiatement arrêté et condamné à mort par le Shogun, qui lui ordonne de se suicider en faisant seppuku. Par la suite, des messagers ont été envoyés à la maison de Naganori avec l’ordre de disperser le clan afin que les samouraïs à son service deviennent tous des ronins, ou hommes sans maître. Voilà pour l’histoire vraie des 47 Ronins !

Le déshonneur des 47 Ronins

Continuons à découvrir cette histoire vraie ! Beaucoup de samouraïs qui ont connu ce sort se sont livrés au brigandage, certains sont rentrés chez eux et ont offert leurs services pour défendre le village où ils vivaient, d’autres encore ont décidé de devenir moines. Mais tous avaient en commun d’être mal vus et méprisés au point que certains étaient pourchassés par les samouraïs encore liés à un seigneur.

Aujourd’hui encore, en japonais, « ronin » a un sens péjoratif, désignant en fait un étudiant qui a échoué à un examen d’entrée. Plus grand lien avec les Samouraï, mais on retrouve tout de même cette idée dans la culture du Japon.

La vengeance des 47 Ronins

Cependant, il y eut quelques ronins qui réussirent à racheter leur honneur comme les 47 Ronins d’Asano Naganori, qui décidèrent de venger leur ancien seigneur jusqu’à la mort par la pratique du katauchi.

Après la mort d’Asano, Kira et ses gardes les ont immédiatement mis sous surveillance, craignant une éventuelle vengeance. C’est ainsi qu’ont commencé deux longues années pendant lesquelles les 47 Ronins ont entrepris d’éliminer tout soupçon à leur égard. Ils s’adonnaient aux activités les plus basses, buvant et se couvrant d’autant de déshonneur que possible pour se rendre inoffensifs aux yeux de l’ennemi.

Mais en réalité, ces hommes apparemment démunis ont conservé au plus profond d’eux-mêmes une grande colère, attendant pendant deux longues années que Kira se désintéresse d’eux.

Ils ont finalement décidé qu’il était temps de se rassembler et de mettre leur plan à exécution la nuit du 14 décembre 1702, et se sont présentés à la porte de l’homme considéré comme responsable du malheur de leur seigneur.

Une fois à l’intérieur du bâtiment, ils ont tué 16 gardes et en ont blessé 22, prenant ainsi le contrôle total du bâtiment. Ils se sont alors mis à la recherche de Kira et l’ont finalement retrouvé accompagné de ses femmes et les deux derniers gardes armés.

Une fois les gardes écartés, il leur fut facile de désarmer l’ennemi impuissant. On lui offrit la possibilité de se suicider de manière honorable en utilisant le même wakizashi que celui utilisé deux ans auparavant par Asano, mais devant son silence, Oishi termina le travail en le décapitant.

Une fois la vengeance accomplie, ils ont apporté la tête de Kira sur la tombe d’Asano et à ce moment-là, les 47 se sont rendus au Shogun pour se livrer à la loi. Seul le plus jeune de l’équipe est resté en vie, afin qu’il puisse raconter l’histoire des 47 Ronins !

Derrière l’Histoire des 47 Rônins, un témoignage du Japon

L’histoire vraie des 47 Rônins nous permet de nous plonger dans le Japon du XVIIIème siècle. Qu’on étudie la véritable histoire, le film, les livres ou tout autre support qui témoigne de ce récit, on y retrouve le code d’honneur des Samouraï, mais aussi un témoignage sur ce que fut la culturelle japonaise à cette époque. Les jeux, les arts, la mythologie imprègnent cette légende.

Les sources sont nombreuses : on retrouve trace d’Oishi et ses guerriers dans de nombreux témoignages écrits.

Pour aller plus loin

Retrouvez Oishi dans le roman d’Osaragi Jiro. C’est certainement la description la plus poétique qu’on puisse trouver de cet événement. L’auteur a en effet tenu à rendre un hommage vibrant à cette ode à la culture japonaise et à son code de l’honneur à travers son roman. On y retrouve tout de même de nombreuses autres thématiques, qui vous feront voyager dans le temps et dans l’espace. Les jeux de l’époque, les arts y sont décrits avec précision. Le film avec Keanu Reeves est bien plus américain, emprunt aussi de fantastique : aux faits se mêle du fantastique, qui donne un côté légendaire bien plus poussé à cette saga.

La production culturelle autour de cette histoire de Ronin a été très dense, car elle a marqué le Japon. Cinéma, littérature, ou même musique : tous les arts y ont participé, en faisant un mythe national.

47 ronins histoire vraie
les 47 ronins attaquent le château pour se venger
Oishi leader des 47 ronins

Découvrir d'autres anecdotes historiques

Philippe II, surnommé Philippe-Auguste

Surnoms des rois de France

Découvrez les surnoms de tous les rois de France, et leur origine.

Devise drapeau du Brésil

L'histoire du drapeau brésilien

Le drapeau du Brésil a une histoire passionnante !

le désastre de varus

Le désastre de Varus

AnecdotesHistoriques vous emmène à la découverte du désastre de Varus, que raconte la série Barbares !

Mort de Raspoutine

La mort de Raspoutine

Raspoutine a été assassiné. Découvrez les conditions incroyables de ce complot !