Les enfants d'Anne de Bretagne

L’Histoire des enfants d’Anne de Bretagne est une tragédie, mais elle illustra parfaitement la terrible place qu’occupaient les femmes de la noblesse du Moyen-Âge.

Au Moyen-Âge, les reines avaient deux utilités principales. La première était de nouer des alliances par le fait des mariages. Les filles de nobles étaient ainsi souvent mariées – ou du moins promises – jeunes aux garçons d’autres nobles pour sceller des alliances, partager des terres, renforcer des liens entre familles… Le second rôle d’une reine était de procréer et d’assurer une descendance masculine au roi.

L’Histoire est riche de reines qui furent répudiées car incapables de donner naissance à des garçons.

L’histoire d’Anne de Bretagne et de ses enfants témoigne de cette situation. Elle nous parle aussi de monarchie, de dynastie et de la vie des Reines de France.

Qui était Anne de Bretagne ?

A peine âgée de 13 ans, Anne de Bretagne est mariée au roi de France Charles VIII, dont le surnom était l’Affable. Il était le fils de Louis VI. Elle a reçu, chez ses parents, une éducation solide : sa marraine est la comtesse de Laval et elle a eu de nombreux précepteurs érudits, dont des poètes comme Jean Meschinot.

Anne n’est pas destinée à gouverner la Bretagne : elle a en effet un frère, et la loi veut que le duché se transmette de mâle en mâle. Pourtant, son père, François II Duc de Bretagne, décide d’en faire son héritière principale. L’objectif est politique : en épousant Anne, un mari serait en droit de récupérer le duché à la mort de François II. En attendant, ce gendre devrait fournir assistance financière, matérielle et militaire à la famille.

Anne est ainsi fiancée successivement à plusieurs princes d’Europe.

Mais ces arrangements ne sont pas du goût du Roi de France. Une guerre se déclare qui se solde, en 1488, par une victoire royale. François II doit abandonner ses ambitions. Le mariage d’Anne de Bretagne ne pourra se faire sans le consentement du Roi de France.

Après plusieurs années de négociation, et un premier mariage avec Maximilien Ier, Roi de Rome, Anne finit par épouser Charles VIII en 1491. La Bretagne est alors ralliée au Royaume.

On le comprend donc rapidement : Anne de Bretagne, comme les femmes de son époque, existera principalement par ce qu’elle pourra apporter aux hommes puissants. Des terres puis, plus tard, des enfants.

Les enfants d’Anne de Bretagne et Charles VIII

Charles-Orland, Prince de France

Alors qu’on aurait pu s’attendre à ce qu’Anne, contrainte, soit plus une prisonnière qu’une épouse, il n’en est rien. Le Roi Charles la traite bien. Moins d’un an après leur mariage né le premier enfant d’Anne de Bretagne, Charles-Orand. Prince de France, il est accueilli avec joie. C’est un enfant intelligent et plein de vie, promis à un grand avenir.

François, la première fausse couche

Moins d’un an après la naissance du premier garçon, Anne retombe de nouveau enceinte. Malheureusement, il ne naîtra jamais : l’enfant, appelé François, meurt, deux mois avant son terme.

La première fille, morte à la naissance

Suite à ce drame en survient un autre. Anne tombe de nouveau enceinte en 1495 et arrive à son terme. Après deux garçons, c’est une fille. Celle-ci meurt cependant rapidement. La même année, Charles-Orland meurt de la rougeole. Malgré les soins prodigués, le dauphin, alors âgé de 3 ans, ne survit pas.

Charles, le nouveau prince

Anne de Bretagne ne se décourage pas et donne naissance, en 1496, à un quatrième enfant. Baptisé Charles, comme son père, il meurt un mois après sa venue au monde. Les causes ne sont pas connues.

François de France

En 1497, Anne tombe de nouveau enceinte et accouche encore une fois d’un garçon. Baptisé François, il meurt moins d’un an plus tard, en 1498.

Anne, le dernier enfant du couple

Abattus, Charles VIII et Anne de Bretagne pensent à une malédiction. Le Roi de France change de vie, se consacre à la religion et à la morale. Mais rien n’y fait : en 1498, Anne donne naissance à une petite fille qui porte le même prénom que sa mère, mais meurt dès sa naissance.

Les enfants d’Anne de Bretagne et Louis VII

Charles VIII meurt le 7 avril 1498 dans des conditions qui pourraient justifier d’un nouvel article tant l’anecdote historique est pittoresque : il se cogne la tête contre le haut d’une porte et meurt d’une hémorragie, sans que ses médecins aient pu faire quoi que ce soit.

Sans héritier, c’est Louis d’Orléans qui devient Roi et prend le titre de Louis VII. Il épouse Anne de Bretagne, alors veuve, qui devient Reine de France pour la seconde fois.

Claude de France, duchesse de Bretagne

L’année de leur mariage, Anne donne naissance à une fille, Claude. De tous les enfants d’Anne de Bretagne, seuls deux survivront plus de quelques années. Malgré une santé fragile, c’est le cas de Claude, qui vivra jusqu’à ses 25 ans et deviendra, comme sa mère, Reine de France en épousant François Ier.

1500 à 1509 : fausses couches et enfants morts-nés

Les années suivantes sont, pour Anne et le Roi Louis, des années terribles. En 1500, elle donne naissance à un fils, mort-né. En 1503, rebelote : François est né, mais ne survit pas. Durant les années suivantes, Anne n’aura pas d’enfants : elle enchaînera les fausses couches. Les drames se succèdent et affaiblissent considérablement la santé d’Anne de Bretagne, qui ne parvient pas à donner d’héritier au Roi.

Renée de France, duchesse de Montargis

En 1510, demi-miracle : Anne de Bretagne a une fille et elle survit. Renée deviendra l’enfant le plus pérenne du couple royal, vivant jusqu’à ses 65 ans. Malheureusement pour Louis VII, il ne s’agit toujours pas d’un héritier mâle.

1512 : le dernier enfant

En 1512, Anne de Bretagne a un dernier enfant, un garçon ! Miracle à la cour, mais de courte durée : celui-ci meurt en quelques jours.

Affaiblie, malade, Anne de Bretagne n’aura plus d’enfant. Elle meurt en 1514 et est inhumée dans la Basilique de Saint-Denis où sont enterrés d’autres rois célèbres, comme Louis XII, Henri IV, ou Louis XIV.

 

Anne de Bretagne, la reine sans héritier

Malgré ses nombreuses grossesses, Anne de Bretagne n’aura pas d’enfants mâles. La succession au trône de France ne sera donc pas une succession directe. Alors qu’à l’époque, cela aurait pu être considéré comme une tragédie, Louis VII le prend avec philosophie et l’accepte. L’honneur de la Reine est sauvé.

L’histoire des enfants d’Anne de Bretagne est une parfaite illustration de la place des femmes dans la noblesse du XVème siècle : sa vie est dirigée par les hommes qui l’entourent. D’abord son père, qui en fait un objet d’alliance, puis par ses deux maris, à qui elle n’a pas pu donner d’héritiers garçons, malgré des tentatives répétées.

Découvrez l’histoire d’Anne de Bretagne et de ses enfants en vidéo

Découvrir d'autres anecdotes historiques

Philippe II, surnommé Philippe-Auguste

Surnoms des rois de France

Découvrez les surnoms de tous les rois de France, et leur origine.

josephine

Le sourire de Joséphine de Beauharnais

Savez-vous pourquoi Joséphine de Beauharnais ne souriait jamais complètement ? Réponse !

le désastre de varus

Le désastre de Varus

AnecdotesHistoriques vous emmène à la découverte du désastre de Varus, que raconte la série Barbares !

Mort de Raspoutine

La mort de Raspoutine

L'assassinat de Raspoutine est une anecdote incroyable. Découvrez l'histoire de ce complot.